Le panneau de Clemenceau Avenue à Singapour

Clemenceau et Pétain dans les rues de Singapour…

Clemenceau et Pétain ont tous les deux une avenue ou une rue à leur nom à Singapour, mais savez-vous pourquoi ?

Il s’agit d’une trace – un peu paradoxale – du passé britannique de la cité-État. En effet, en 1918, la ville était gouvernée par l’administration de sa Gracieuse Majesté et les Alliés venaient tout juste de remporter la Première Guerre Mondiale après quatre ans de tueries.

Tout naturellement, la Grande Bretagne souhaita rendre hommage aux acteurs, politiques et militaires, de la victoire commune.

 

Clemenceau : une avenue à son nom

Portrait de georges Clemenceau

Georges Clemenceau, premier ministre et ministre de la Guerre, fut honoré de la sorte par une avenue. Il procéda lui-même au baptême de l’ancien Tank Road en Clemenceau Avenue à l’occasion d’une visite à Singapour.

le-panneau-de-clemenceau-avenue-a-singapour

 

Pétain et Verdun se contenteront d’une rue

Le portrait de Philippe Pétain

C’est bien le Philippe Pétain de 1918, le « vainqueur de Verdun », et non le Maréchal de la Seconde Guerre Mondiale, qui fut ainsi honoré en 1920 à Singapour par une rue portant son nom.

Le cour Philippe Pétain à Singapour

Outre leurs vainqueurs, quelques célèbres victoires ont aussi donné leur nom à des rues. Ainsi la petite Verdun Road rend-elle un discret hommage à la France et à ses Poilus depuis le quartier de Little India.

 

French Road… n’a rien de français !

Contrairement aux apparences, le nom de French Road n’a rien à voir avec une quelconque origine française. La rue honore un certain John French, commandant en chef des forces britanniques pendant cette première Guerre Mondiale.

Rien de français, donc, mais, comme pour Clemenceau et Pétain, c’est toujours un souvenir de la guerre !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *