L'entrée de Fort Canning Park à Singapour

Fort Canning Park : la nature et l’histoire

Situé en centre-ville, dans le quartier central de Dhoby Ghaut, à deux pas du Business district, Fort Canning Park est un des lieux les plus connus et les plus beaux de Singapour. L’endrroit s’est appelé autrefois Bukit Larangan ou Forbidden Hill, puis Government Hill. Il doit son nom actuel au Vicomte  Charles John Canning, qui fut Gouverneur Général et le premier Viceroy of India.

Le portrait de Charles John Canning

Il abrite en son sommet un réservoir (non accessible) qui alimente la ville en eau potable.

Promenade vers le sommet de Fort Canning Park

Ces 18 hectares parfaitement entretenus et balisés, sont un véritable résumé de son histoire…

 

Fort Canning Park, une oasis de verdure au milieu de la ville

Dans une ville souvent écrasée de chaleur tropicale, les immenses futaies de Fort Canning offrent, à défaut d’une fraîcheur définitivement réservée à l’air conditionné, un écrin d’ombre humide agréable aux nombreux promeneurs et aux courageux joggeurs.

Ce morceau de forêt dominait autrefois directement le port de Singapour.

fort-canning-dominant-le-port-de-singapour

En témoignent encore le phare pieusement conservé et rebâti à l’identique. Depuis, une politique hardie de « recovering » (mise en place de « terres » artificielles pour agrandir la surface de l’île) a ceinturé Fort Canning Park de routes et de constructions ultra-modernes.

Une parcelle de Fort Canning garde encore quelques vestiges d’un ancien cimetière britannique.

Restes de l'ancien cimetière britannique à Fort Canning Park

On y entretient aussi méticuleusement un jardin des épices joliment présenté dont les différents parfums embaument sous les rayons brûlants du soleil tropical. Ceux du pandan, des noix de muscade et des clous de girofle sont explosifs et justifierait à lui seul une visite de l’endroit…

Les averses, parfois brutales, sont fréquentes à Singapour. Mais les nombreux kiosques (souvent accompagnés de « commodités » impeccablement entretenues…) vous éviteront de vus faire rincer avant de poursuivre votre visite !

 

Fort Canning Park : un livre d’histoire à ciel ouvert

Sa position en bord de mer et ses 60 mètres d’altitude ont fait de l’endroit une position militaire privilégiée à toutes les époques. Les traces d’histoire y abondent depuis les plus anciennes civilisations jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Les origines, réelles et plus ou moins mythiques (les dieux et les déesses asiatiques se mêlant souvent de l’histoire des hommes…) sont expliquées sur des panneaux le long des sentiers. Des reproductions de gravures anciennes agrémentent de courts textes qui retracent les différents règnes, invasions et destructions qui s’y sont succédés.

lhistoire-de-singapour-a-fort-canning-park

Keramat Iskandar Shah est un endroit sacré et respecté où la tradition (contestée par les chercheurs universitaires) situe la tombe d’Iskandar Shah. Connu aussi sous le nom de Parameswara avant sa conversion à l’islam, il fut le dernier souverain du 14ème siècle.

À quelques pas de là, une tranchée de fouilles archéologiques, parfaitement conservée et expliquée, indique de façon très pédagogique, les différentes « couches » de la construction de la cité-État. Les archéologues y ont découvert de nombreux objets usuels datant de ces différentes époques.

Quelques restes de fortifications et l’ancienne porte du fort marquent la présence britannique.

La porte de l'ancien Fort Canning

Plusieurs batteries de canons sont dirigées vers la mer. Mais leur usage ne fut pas principalement militaire : ils servaient surtout à marquer les heures (5 heures le matin, une heure de l’après-midi et 9 heures du soir), à célébrer de grands événements et à signaler les incendies…

Dans l’ancien cimetière, les stèles alignées attestent d’une réalité assez sombre sur la vie de l’époque coloniale : on mourait jeune à Singapour ! Le climat et les maladies tropicales écornaient largement l’espérance de vie des expatriés, qu’ils fussent riches ou pauvres…

Fort Canning Park conserve aussi un réseau de casemates, les « Battle Box »,

L'entrée de la Battle Box à Fort Canning Park

témoins de la reddition dramatique des troupes de l’Empire à l’armée japonaise.

Les scènes réconstituées de la Battle Box à Fort Canning Park

On peut y voir, conservés ou reconstitués avec quelques scènes animées, les bâtiments enterrés du Far East Command Centre. C’est là que le Colonel Arthur Percival, Commandant en Chef des troupes de sa Gracieuse Majesté entouré de 500 hommes de troupe, décida de cesser les combats, le 15 février 1942.

S’en suivit un terrible massacre des troupes supplétives sur les plages de l’est et l’internement des soldats et officiers anglais dans la sinistre prison de Changi.

 

Fort Canning Park : l’art y a aussi sa place

Dans la partie supérieure du parc, des sculptures modernes, œuvres d’artistes locaux, agrémentent le paysage.

des-oeuvres-dart-moderne-a-fort-canning-park

Dominant une immense surface de pelouse impeccablement entretenue où sont régulièrement organisés des concerts,

un-concert-a-fort-canning-park

le Fort Canning Arts Centre propose régulièrement des expositions temporaires et des événements privés.

le-arts-centre-de-singapoiur-a-fort-canning-park

Il a hébergé pendant plusieurs mois la « Singapore Pinacothèque de Paris », véritable musée privé qui a fermé ses portes, le succès n’ayant pas été à la hauteur des ambitions et des investissements.

Les bâtiments et le panorama sur la cité-État dont on peut jouir depuis cet endroit méritent à eux seuls une visite…

 

Fort Canning Park : l’oasis de paix d’un très bel hôtel

À la fin de votre visite, vous pouvez vous arrêter boire un verre au bar du superbe Fort Canning Hotel. Ce 5 étoiles de luxe occupe un ancien bâtiment historique (ancien QG de l’armée britannique). Il a été entièrement réinstallé et jouit d’un emplacement superbe et d’une absolue tranquillité au milieu de la verdure.

L'Hotel Fort Canning

Plusieurs restaurants vous donneront peut-être envie de de prolonger la soirée à la suite de votre découverte de Fort Canning Park…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *